Un centre d'accueil pour Mineurs Non Accompagnés (MNA) Impasse de la Blanquette, 

un projet à revoir..... 

Michael DELAFOSSE, Maire de Montpellier,
Kléner MESQUIDA, Président du département de l'Hérault,
ont décidé d'installer un centre d'accueil de MNA dans le nord de Montpellier, impasse de la Blanquette.
Dans la presse, Sébastien COTE, adjoint à la sécurité explique que ce centre est éloigné de toutes habitations.
La simple consultation de cette carte permettra de constater que ce site est à proximité de :
     - 2 centres commerciaux,
     - un arrêt de tram qui ramènera ces jeunes en centre ville,
     - un ensemble d'habitation.
Nous sommes donc loin d'un site isolé, évitant ainsi à ces jeunes la tentation de l'argent facile.
MNA, un sujet sensible
Capture d’écran 2021-02-14 à 21.44.35.
Des élus sourds à nos demandes d'explication de ce projet
Le lieu d'implantation de ce site est situé sur le canton Montpellier 2, dont Gabrielle HENRY, Vice Présidente du département de l'Hérault et Francis LANOT, ancien commandant de Police sont les Conseillers départementaux.
C'est donc auprès d'eux que nous aurions du trouver toutes les explications sur ce sujet.
Malheureusement aucun d'entre eux n'a répondu à notre sollicitation.
Face au silence assourdissant des deux Conseillers départementaux du canton où doit être implanté ce projet,
nous avons tenté d'en obtenir copie et de rencontrer Kléber MESQUIDA, Président du Conseil départemental de l'Hérault.
Nous attendons toujours une réponse à notre demande de rendez-vous.
L'appel à des spécialistes : Coalia
Le département de l'Hérault travaille avec une structure spécialisée, Coalia : https://coallia.org/hebergement-social/mineurs-etrangers-isoles/

ViVe Montpellier Nord a donc souhaité rencontrer Coalia, présidé par Jean François CARENCO, ancien Préfet et candidat à la mairie de Clapiers sur une liste soutenue par le Parti Socialiste.
Structure dont le responsable régional est Christophe CAVARD, ancien député du Gard jusqu'en 2012.
MNA COALIA.png
Chacun l'a constaté, ce projet n'est pas le bon :
     - Il les livre à la tentation de l'argent facile.
     - Il ne leur assure pas une éducation permettant de prendre conscience des conséquences de leurs actes.
      - Il inquiète les riverains déjà soumis à une très forte pression sécuritaire.
Stoppez ce projet en signant notre pétition